Minutier des notaires du département du Finistère (sous-série 4 E)


    Canton de Concarneau

    Historique de la conservation
    Arrondissement de Quimper.
    Ce canton conserva, en l'an X, la même circonscription territoriale que sous la Révolution, soit les communes de Concarneau, Beuzec-Conq, Lanriec et Trégunc. De 1790 à l'an III, son territoire avait fait partie du district de Quimper. La commune de Beuzec-Conq fut rattachée à Concarneau par arrêté préfectoral du 27 août 1945, et la commune de Lanriec par arrêté préfectoral du 9 février 1959.
    La sénéchaussée de Concarneau, Fouesnant et Rosporden fut formée par la réunion de trois anciennes barres ducales : Concarneau ou Conq (paroisses de Beuzec-Conq et sa trève de Concarneau, Lanriec, Melgven et sa trève de Cadol, Kernével, Névez, Nizon, Trégunc), Fouesnant (paroisses de Fouesnant et ses trèves de La Forêt et Locamand, Clohars-Fouesnant, Gouesnac'h, Perguet, Pleuven, Saint-Évarzec) et Rosporden (paroisses d'Elliant et ses trèves de Rosporden, Saint-Yvi et Locmaria-an-Hent, Scaër, Tourc'h). Selon un rapport envoyé à l'intendant, le 26 novembre 1717, par le sénéchal de Concarneau, il existait à la cour royale vingt-et-une charges de notaires ; dans les juridictions seigneuriales du ressort, on comptait vingt-sept notaires. Aux derniers plaids généraux de la cour royale, le 11 octobre 1790, n'assistaient plus que dix-neuf notaires.
    Les principales cours seigneuriales du ressort étaient les suivantes :
    Coatconq : La juridiction s'exerçait à Beuzec ; elle fut unie en 1765 à celle de Cheffontaines et l'auditoire transféré à Bénodet : le ressort s'étendait sur Beuzec, Nizon, Lanriec, Melgven, Cadol, Kernével, Trégunc et Scaër. On y comptait quatre notaires en 1769.
    Kergunus : Le ressort s'étendait sur les terres de Trégunc, Névez, Nizon, Lanriec, Beuzec, Melgven, Clohars et Saint-Évarzec ; le tribunal siégeait dans l'auditoire de la cour royale de Concarneau. En 1717, on comptait quatre notaires.
    Moros : La seigneurie fut la propriété d'Abraham Duquesne, qui avait été autorisé en 1682 à faire construire un auditoire au bourg de Lanriec. On ne possède pas de documents sur l'exercice de la juridiction.
    En 1791, le directoire du district proposait de fixer à trois le nombre des notaires du canton, dont deux à Concarneau et le troisième à Trégunc. En l'an VI, quatre notaires exerçaient dans le canton ; en l'an X, ce nombre était réduit à trois, nombre maintenu par une ordonnance du 28 juillet 1824 ; enfin, un décret du 15 septembre 1863 ramena à deux le nombre de ces études, l'une à Concarneau et l'autre à Trégunc.


    Mots-clé lieu : Concarneau (Finistère ; canton)
  • Étude de Me René Guy Le Gorgeu, sieur Du Linto, notaire à Beuzec-Conq  (4 E 52 - 1636-1941)
  • Étude de Me Pierre Joseph Roland Le Guillou-Penanros, notaire à Concarneau  (4 E 53 - 1643-1863)
  • Étude de Me Joseph Marie Prouhet, sieur de Kerambourg, notaire à Trégunc  (4 E 54 - 1719-1941)
  • Divers notaires du canton de Concarneau  (4 E 55 - 1534-1731)
  • Etude de Me Betrand Yvon Alain Nicol, notaire à Concarneau  (4 E 278 - Sans date)
  • Etude de Me Julien Laligue, notaire à Concarneau  (4 E 286 - Sans date)
  • Etude de Me Enora Guyomarc'h, notaire à Trégunc  (4 E 290 - Sans date)