Minutier des notaires du département du Finistère (sous-série 4 E)


    Canton de Douarnenez

    Historique de la conservation
    Arrondissement de Quimper.
    Ce canton fut formé en l'an X par la réunion des deux anciens cantons révolutionnaires de Douarnenez (communes de Douarnenez, Poullan, Pouldergat et Ploaré) et de Plogonnec (communes de Plogonnec et Guengat).
    De 1790 à l'an III, son territoire avait fait partie du district de Pont-Croix, pour l'ancien canton de Douarnenez et du district de Quimper, pour l'ancien canton de Plogonnec.
    La commune de Tréboul fut créée sur Poullan par la loi du 12 juillet 1880 ; celle du Juch sur Ploaré par la loi du 5 avril 1899 et celle de Pouldavid sur Pouldergat par la loi du 23 octobre 1919 ; les communes de Ploaré, Pouldavid et Tréboul furent rattachées à Douarnenez par arrêté préfectoral du 14 juin 1945.
    Les anciennes juridictions étaient les suivantes :
    Marquisat de Pont-Croix : Avait englobé, à partir de 1608, la baronnie du Juch, et étendait sa juridiction sur les terres situées à Poullan, Ploaré et Le Juch.
    Guengat, Le Quillou, Lesharscouët : Le ressort s'étendait sur Guengat et Plogonnec, de la sénéchaussée de Quimper, et sur des paroisses du Porzay appartenant à la sénéchaussée de Châteaulin (cf. canton de Châteaulin).
    Kerharo (Pouldergat), Guilguiffin (Landudec), Le Quillou (Plogastel-Saint-Germain) et Kerandraon (Mahalon) : La juridiction, d'abord exercée à Pouldavid, fut transférée à Quimper en 1725, pour revenir à Pouldavid quelques années plus tard. Les justiciables, peu nombreux, habitaient Pouldergat, Plozévet, Landudec, Plogastel-Saint-Germain et Mahalon.
    Kerguélénen : Le ressort s'étendait sur Pouldergat et sa trève de Guiler-sur-Goyen.
    Névet et Pouldavid : Ces deux juridictions furent unies par lettres patentes de mai 1681, Névet appartenant à la sénéchaussée de Châteaulin, et Pouldavid à la sénéchaussée de Quimper. Cependant la seigneurie de Névet n'était pas tout entière comprise dans la sénéchaussée de Châteaulin, elle s'étendait aussi sur celle de Quimper ; réciproquement, Pouldavid avait des fiefs et des justiciables dans la sénéchaussée de Châteaulin. Le ressort, très enchevêtré, très dispersé, confondu au milieu de ceux des sièges de Guengat, Lesharscouët, Kervent, Coetanezre, etc., s'étendait sur Pouldergat, Plogonnec, Ploaré, Plovan, Poullan et Pouldreuzic.
    Coëtanezre et Vieux-Châtel : Le ressort s'étendait sur Ploaré, Plogonnec, Pouldergat et Poullan.
    Prieuré de l'île Tristan : Le ressort s'étendait sur Poullan, Ploaré, Primelin.
    En l'an VI, six notaires exerçaient dans le canton de Douarnenez, et un seul dans celui de Plogonnec. Lors de la réforme de l'an XI, il n'y avait plus que quatre notaires en fonction dans le canton ; un cinquième, Jean Corentin Daniélou, qui avait exercé jusqu'en l'an X, cumula ensuite les fonctions de juge de paix et de notaire ; son fils Jean Marie, expert, lui succéda en 1806 dans le notariat. Sur certaines listes est indiqué un sixième notaire, Jean François Guillou, qui en réalité était décédé depuis le 4 messidor an X.
    Une ordonnance royale du 7 mars 1821 fixa à cinq le nombre des notaires du canton : trois devant résider au chef-lieu, le quatrième à Pouldavid en Pouldergat et le cinquième à Plogonnec. En 1856, l'étude de Pouldavid fut supprimée ; plus tard, à Douarnenez, l'étude Stot fut également supprimée par décret du 12 septembre 1868.


    Mots-clé lieu : Douarnenez (Finistère ; canton)
  • Étude de Me Claude Henri Joseph Damey, notaire à Plogonnec  (4 E 68 - an VIII-1941)
  • Étude de Me Jean Corentin Daniélou, notaire à Pouldavid  (4 E 69 - 1695-1845)
  • Étude de Me Jean Donnart, notaire au Juch  (4 E 70 - 1642-1941)
  • Étude de Me Toussaint Casimir Guillou, notaire à Douarnenez  (4 E 71 - 1650-1866)
  • Étude de Me Jacques Raphaël Morvan-Kereval, notaire à Douarnenez  (4 E 72 - 1658-1941)
  • Divers notaires du canton de Douarnenez  (4 E 73 - 1594-1781)