Minutier des notaires du département du Finistère (sous-série 4 E)


    Canton de Fouesnant

    Historique de la conservation
    Arrondissement de Quimper.
    Ce canton fut formé en l'an X par l'adjonction de la commune de Saint-Évarzec (de l'ancien canton révolutionnaire d'Ergué-Armel) à l'ancien canton de Fouesnant, comprenant les communes de Fouesnant, de Clohars-Fouesnant, de Pleuven, de Perguet et de Gouesnac'h. De 1790 à l'an III, son territoire avait fait partie du district de Quimper. La commune de La Forêt-Fouesnant fut créée sur Fouesnant par la loi du 14 juillet 1873 ; le siège de la commune de Perguet fut transféré à Bénodet par le décret du 15 mars 1878.
    Fouesnant était le siège d'une ancienne barre ducale s'étendant sur les paroisses de Fouesnant et ses trèves de La Forêt et de Locamand, Clohars-Fouesnant, Gouesnac'h, Perguet, Pleuven et Saint-Évarzec ; au XVIe siècle, elle fut unie aux barres de Rosporden et Concarneau pour former la sénéchaussée de Concarneau, Fouesnant et Rosporden.
    Cheffontaines (Clohars-Fouesnant) : Son ressort s'étendait sur Clohars-Fouesnant, Pleuven, Perguet et Fouesnant. La juridiction était formée de deux hautes justices, Kergoat et Lanryon (Pleuven) et Bodigno (Bénodet), qui avaient été unies en 1680. Au siècle suivant, Penfeuntenyo de Cheffontaines, ayant acquis Coatconq (Beuzec-Conq), Kersaluden et Kerandraon, demanda l'union des juridictions, ce qui fut accordé en 1765. Quatre notaires exerçaient sous la juridiction de Cheffontaines en 1717, huit en 1726, mais il n'y en avait plus que trois en 1785.
    Locamand : Le prieuré de Locamand étendait sa juridiction sur Fouesnant et ses trèves et sur Elliant. Le tribunal tenait ses audiences à Locamand ou à la Forêt-Fouesnant. En 1710, cinq notaires relevaient de la juridiction de Locamand, mais il n'en subsistait que deux en 1770.
    Le Mur, Henvez et Guériven (Saint-Évarzec) : Le ressort s'étendait sur Saint-Évarzec, Pleuven, Clohars, Perguet, Fouesnant et Gouesnac'h. En 1717, trois notaires exerçaient dans cette juridiction.
    Bréhoulou et Kercaradec : Le ressort s'étendait sur des terres sises en Fouesnant.
    En 1791 le directoire du district proposa de fixer à deux le nombre des notaires du canton, l'un à Fouesnant, l'autre à Clohars-Fouesnant. En l'an XI, trois études existaient dans le canton de Fouesnant, nombre ramené à deux en l'an XIII.


    Mots-clé lieu : Fouesnant (Finistère ; canton)
  • Étude de Me Corentin Clorennec, notaire à Pleuven  (4 E 80 - 1688-1941)
  • Étude de Me Gaspard Louis Lonchamp, notaire à la Forêt  (4 E 81 - 1761-an XI)
  • Étude de Me Alexandre Fidèle Parquer, notaire à Fouesnant  (4 E 82 - 1668-1941)
  • Divers notaires du canton de Fouesnant  (4 E 83 - 1634-1790)
  • Etude de Me Agnès Tanguy-le-Jollec, notaire à Fouesnant  (4 E 271 - Sans date)
  • Etude de Me Marine Sylvia Michelle Rambaud-Ménard, notaire à Bénodet  (4 E 285 - Sans date)