Série J : Archives privées (toutes périodes)

    1 J
    Pièces isolées et petits fonds.
    Présentation du contenu
    La sous-série 1 J conserve des pièces isolées et des petits fonds d'archives sans lien organique entre eux. Il s'agit donc d'une collection hétéroclite qui s'enrichit à la faveur des dons ou des dépôts de particuliers, ou d'achats auprès de particuliers ou de vendeurs de papiers anciens, ou encore dans des ventes aux enchères. On y trouvera donc aussi bien des titres de propriété que des papiers de familles (correspondance, notes généalogiques), des fragments de comptabilité, des grosses d'actes notariés, et parfois des documents insolites, tels un mouchoir de marin, une liste d'effets ayant appartenu à une personne décédée et accompagnée d'une clé, ou des fragments d'actes notariés ayant servi de gargousses...


    XIe-XXe siècles

    Références
    Inventaire analytique, par Yoric Schleef, depuis 2005, en cours (version électronique).
    Liens Inventaire analytique, par Yoric Schleef, 2005
    Localisation physique : Site de Quimper.

    Historique de la conservation
    Les documents de la sous-série 1 J étaient autrefois répartis dans les sous-séries 3 J, 4 J et 5 J ; celles-ci ont été fusionnées en une unique sous-série 1 J au moment de la réorganisation au début de l'année 2005 des séries consacrées aux archives privées et à l'iconographie.

    Informations sur les modalités d'entrée
    Les documents de cette sous-série sont entrés par don, achat legs ou dépôt.

    Mode de classement
    La circulaire du 16 décembre 1965 de la Direction des Archives de France préconisait la cotation des pièces dans leur ordre d'entrée. Dans le Finistère, cette prescription n'a pas pu être respectée ; en effet, les pièces n'ont pas toujours été enregistrées et elles ont fait l'objet de nombreux regroupements artificiels. Par ailleurs, un important arriéré de pièces à l'origine inconnue est constitué de documents répartis par commune mais qui n'ont jamais été ni enregistrés ni inventoriés. Ainsi, le répertoire s'enrichit régulièrement de nouveaux articles qui sont aussi bien issus de la résorption de l'arriéré que d'entrées nouvelles.

    Communicabilité
    D'une manière générale, les pièces de cette collection sont communicables. Toutefois, les copies d'actes notariés, par analogie avec les archives publiques, ne sont pas communicables avant un délai de 75 ans. De même, les documents pouvant mettre en cause la vie privée sont communicables dans un délai de 50 ans, par analogie avec les délais des archives publiques. Dans certains cas, la communicabilité est fixée par le déposant ou le donateur.

    Conditions d'utilisation
    Selon les documents, les modalités changent. Il convient par conséquent de consulter les informations de chaque description pour connaître les modalités de reproduction et de réutilisation des documents de cette sous-série.