Minutier des notaires du département du Finistère (sous-série 4 E)


    Canton de Lanmeur

    Historique de la conservation
    Arrondissement de Morlaix.
    Ce canton fut formé en l'an X par la réunion des deux anciens cantons révolutionnaires de Lanmeur (communes de Lanmeur, Plouégat-Guerrand, Guimaëc et Locquirec) et de Plouézoch (communes de Plouézoch, Garlan, Saint-Jean-du-Doigt et Plougasnou). De 1790 à l'an III, son territoire avait fait partie du district de Morlaix.
    Lanmeur fut le siège d'une sénéchaussée du ressort du présidial de Rennes, supprimée de 1564 à 1576. Un édit d'avril 1755 décida la suppression définitive de la sénéchaussée et sa réunion à celle de Morlaix ; les appels devinrent alors de la compétence du présidial de Quimper.
    La cour royale étendait sa juridiction sur le territoire de Lanmeur, Locquirec, Guimaëc, Plouézoch, Plougasnou, Saint-Jean-du-Doigt, Plouégat-Guerrand et Garlan.
    Les principales juridictions étaient les suivantes :
    Plufur-Manac'hty : Cette juridiction dépendait de la sénéchaussée de Lannion. Elle s'étendait sur diverses terres de Guimaëc, Plouégat-Guerrand, etc., et connaissait du contentieux des terres de l'abbaye du Relecq situées dans la région. Nous n'avons pas de listes de notaires de cette juridiction.
    Boiséon : S'étendait sur Lanmeur et Garlan. Trois notaires y exerçaient en 1766.
    Coatcoazer et L'Armorique : S'étendaient sur Plouégat-Guerrand, Guimaëc, Plouézoch et Ploujean. Deux notaires y exerçaient en 1728, sept en 1790.
    Le Guerrand : Nous n'avons pas de listes de notaires de ce marquisat, qui s'étendait sur des terres à Plouégat et à Guimaëc.
    Kerhallon : Le 13 novembre 1780, huit notaires furent appelés aux plaids généraux de cette juridiction, qui s'étendait sur Plouégat-Guerrand.
    Penlan-Bégar : Ce siège était un démembrement de celui de Lannion, établi pour les justiciables habitant Lanmeur, Plouigneau, Plouégat-Guerrand et Le Ponthou.
    Plougasnou et Saint-Georges : La juridiction s'étendait sur les paroisses de Plougasnou et de Saint-Jean-du-Doigt.
    En l'an VI, on comptait deux notaires dans le canton de Lanmeur et quatre dans celui de Plouézoch. Lors de la réforme de l'an XI, il n'existait plus que trois notaires en exercice dans le ressort du canton, puis une quatrième étude fut créée le 1er janvier 1806. Une ordonnance du 4 octobre 1826 fixa à quatre le nombre de notaires du canton de Lanmeur, deux au chef-lieu, un à Plouézoch, un à Plougasnou.


    Mots-clé lieu : Lanmeur (Finistère ; canton)
  • Étude de Me François Marie Biez, notaire à Lanmeur  (4 E 109 - 1643-1941)
  • Étude de Me Jean François Clec'h, notaire à Plougasnou  (4 E 110 - 1631-1941)
  • Étude de Me François Lirzin, notaire à Lanmeur  (4 E 111 - 1689-1941)
  • Étude de Me Louis Bonaventure Troadec, notaire à Plouézoch  (4 E 112 - 1660-1873)
  • Divers notaires du canton de Lanmeur  (4 E 113 - 1525-1793)