Minutier des notaires du département du Finistère (sous-série 4 E)


    Canton de Pleyben

    Historique de la conservation
    Arrondissement de Châteaulin.
    Ce canton fut formé en l'an X par la réunion des trois anciens cantons révolutionnaires de Pleyben (communes de Pleyben, Le Cloître-Pleyben et Lennon), de Brasparts (communes de Brasparts, Lannédern et Loqueffret) et de Gouézec en partie (communes de Gouézec, Lothey et Édern). De 1790 à l'an III, son territoire avait fait partie du district de Châteaulin. La commune de Brennilis fut créée sur Loqueffret par la loi du 5 avril 1884 ; la commune de Saint-Rivoal fut créée sur Brasparts par la loi du 2 avril 1925. La commune d'Édern fut rattachée au canton de Briec (arrondissement de Quimper) par la loi du 9 décembre 1924.
    Plusieurs juridictions avaient leur siège dans les paroisses du futur canton de Pleyben :
    Guellevain (en Édern) : Sa juridiction s'étendait sur Édern, Lothey et Gouézec (sénéchaussée de Châteaulin), Briec, Landrévarzec et Plogonnec (sénéchaussée de Quimper) et Plonévez-du-Faou (sénéchaussée de Châteauneuf-du-Faou). Les Archives départementales ne conservent pas les registres des plaids généraux de la juridiction.
    Lun et Kerguillay (en Pleyben) : L'auditoire se tenait au bourg de Pleyben et sa juridiction s'étendait à Pleyben, Gouézec et Brasparts. Le 21 juin 1774, cinq notaires assistaient aux plaids généraux ; ils n'étaient plus que quatre le 16 octobre 1787.
    Trésiguidy (en Pleyben) : Au XVIIIème siècle, cette baronnie tenait ses audiences à Saint-Ségal. Son ressort s'étendait à Pleyben, Saint-Ségal, Quimerc'h, Lopérec, Brasparts, Lannédern et Châteaulin. Sept notaires avaient été appelés aux plaids généraux du 1er octobre 1647, six seulement à ceux du 26 mai 1789.
    Kerdanet, les Salles, La Haye et annexes : Cette juridiction s'étendait sur Pleyben et Le Cloître. Un seul des registres conservés aux Archives départementales (1782-1783) donne les comptes rendus des plaids généraux.
    Le Guilly (en Lothey) : Une juridiction s'y exerçait au XVIème siècle.
    Le Parc (en Brasparts) : Cette juridiction s'étendait sur Brasparts, Hanvec et Lopérec.
    Le Rusquec (en Loqueffret) : Le droit de justice de la juridiction fut reconnu par la cour des comptes en 1688.
    Nous n'avons aucun renseignement sur les notaires de ces trois dernières juridictions
    Keraznou (en Loqueffret) : Cette justice, qui se tenait à Loqueffret, fut supprimée en 1682. Huit notaires avaient été convoqués aux plaids du 26 avril 1659, comme à ceux du 4 mai 1666.
    Au début de l'an VI, trois notaires exerçaient dans le canton de Brasparts, puis un quatrième fut nommé par l'administration centrale le 3 brumaire. Dans le canton de Gouézec, le seul notaire existant était commissaire de l'administration municipale. En l'an XI, neuf notaires exerçaient dans le ressort du canton de Pleyben. Le 7 floréal an X, Robert Louis de Leissègues, notaire et juge de paix, écrivait au préfet : "le nombre des notaires de ce canton est en proportion des affaires qui s'y traitent. S'il y en avait moins ils ne suffiraient pas."


    Mots-clé lieu : Pleyben (Finistère ; canton)
  • Étude de Me Pierre Henri Julien Chenel, notaire à Brasparts  (4 E 148 - 1666-1866)
  • Étude de Me Michel Gabriel Delaunay, notaire à Pleyben  (4 E 149 - 1664-1908)
  • Étude de Me Charles François Le Bretton, notaire à Pleyben  (4 E 150 - 1615-1941)
  • Étude de Me Jean François Le Guillou, notaire à Pleyben  (4 E 151 - 1663-an XIII)
  • Étude de Me Robert Louis de Leissègues, notaire à Pleyben  (4 E 152 - an IV-an XIII)
  • Étude de Me Yves Le Mével, notaire à Brasparts  (4 E 153 - 1780-an XIV)
  • Étude de Me Pierre Joseph Le Moal, notaire à Gouézec  (4 E 154 - 1672-1941)
  • Étude de Me Jean Le Page, notaire à Brasparts  (4 E 155 - 1715-1807)
  • Étude de Me François Honoré Michel, notaire à Brasparts  (4 E 156 - 1775-1941)
  • Divers notaires du canton de Pleyben  (4 E 157 - 1518-1793)