Minutier des notaires du département du Finistère (sous-série 4 E)


    Canton de Plouigneau

    Historique de la conservation
    Arrondissement de Morlaix.
    Ce canton fut formé en l'an X, autour du Ponthou comme chef-lieu de canton, par la réunion des deux cantons révolutionnaires de Guerlesquin (communes de Guerlesquin, Botsorhel, Le Ponthou et Plouégat-Moysan) et de Plougonven en partie (communes de Plouigneau, Plougonven et Lannéanou). De 1790 à l'an III, son territoire avait fait partie du district de Morlaix. En 1829, le chef-lieu fut transféré du Ponthou à Plouigneau.
    Les paroisses de Plouigneau, Plougonven, Plouégat-Guerrand, Lannéanou et Le Ponthou appartenaient à la sénéchaussée de Morlaix. Les paroisses de Guerlesquin et de Botsorhel dépendaient de la sénéchaussée de Guingamp.
    Dans cette région, les juridictions étaient encore plus enchevêtrées que partout ailleurs en Basse-Bretagne :
    Juridiction de Trogoff : La juridiction ne paraissait s'exercer que sur Plouégat-Moysan où se tenaient les audiences.
    Juridiction de Guerlesquin : Sa compétence s'étendait à Guerlesquin et à des terres sur Plougras, Loguivy et Plounérin. Six notaires furent appelés aux plaids généraux de 1789.
    Juridiction de Gaspern : Cette justice peu importante s'étendait sur une petite partie de Plougonven. Les magistrats étaient les mêmes que ceux de Rosampoul.
    Juridiction de Rosampoul : La juridiction, peu importante, s'étendait sur des terres à Saint-Eutrope, Plourin, Plouigneau, Plounérin et Botsorhel. Cinq notaires y exerçaient en 1614, deux seulement en 1767.
    Juridiction de Keralliou-Botsorhel : La juridiction, exercée au bourg de Botsorhel, s'étendait sur cette paroisse.
    Juridictions de Kergariou, Kervenniou, Kerdennis, La Ferté, Gouarguen : Ces juridictions, exercées à la Villeneuve en Plouigneau, s'étendaient sur Plouigneau et Botsorhel.
    Juridiction du Ponthou : La juridiction, exercée tantôt à Morlaix, tantôt au Ponthou et à Guerlesquin, avait en 1557 les mêmes magistrats que ceux de Coatcoazer. Elle devint plus tard la propriété de la famille de Guerrand.
    Juridiction de Keraël : Cette petite juridiction s'étendait sur Botsorhel. Trois notaires y exerçaient en 1748.
    Juridiction de Penlan-Bégard : Le fief était très dispersé. La juridiction était démembrée en trois sièges, dont l'un s'exerçait au Ponthou, les autres à Lannion et au Ménez-Bré. Trois notaires y exerçaient en 1777.
    Juridiction du Dresnay-Tronévez : Cette juridiction s'étendait sur Loguivy, Plougras et Guerlesquin.
    Juridiction de Trogorre-Kernotériou : La juridiction s'étendait sur Guerlesquin, Louargat et Plougras.
    Juridiction du Beffou : La juridiction s'étendait sur Guerlesquin et plusieurs paroisses situées aujourd'hui dans les Côtes d'Armor. Cinq notaires assistaient aux plaids généraux de 1790.
    En l'an VI, on comptait cinq notaires dans le canton de Plougonven, deux à Plougonven et trois à Plouigneau ; en l'an XI, sept notaires exerçaient dans le ressort du nouveau canton. Une ordonnance du 21 novembre 1821 en fixa le nombre à quatre, un au chef-lieu, un à Plougonven, un à Botsorhel et un à Guerlesquin.


    Mots-clé lieu : Plouigneau (Finistère ; canton)
  • Étude de Me Jean Bourven, notaire à Plougonven  (4 E 179 - 1676-1941)
  • Étude de Me Jean Baptiste Le Blanc, notaire à Guerlesquin  (4 E 180 - 1691-1940)
  • Étude de Me Yves Le Coz, notaire à Botsorhel  (4 E 181 - 1775-1900)
  • Étude de Me Yves Mérien, notaire à Guerlesquin  (4 E 182 - 1758-1809)
  • Étude de Me Louis Plassart, notaire à Plouigneau  (4 E 183 - 1753-1940)
  • Étude de Me Jean Rihouay, notaire à Plouégat-Moysan  (4 E 184 - Sans date)
  • Étude de Me Joseph Rihouay, notaire à Plouigneau  (4 E 185 - 1769-1818)
  • Divers notaires du canton de Plouigneau  (4 E 186 - 1501-1788)