Minutier des notaires du département du Finistère (sous-série 4 E)


    Canton de Briec

    Historique de la conservation
    Arrondissement de Quimper.
    Le canton de Briec conserva, en l'an X, la même circonscription territoriale que sous la Révolution, soit les communes de Briec et Langolen. De 1790 à l'an III, son territoire avait fait partie du district de Quimper. La commune de Landrévarzec fut créée sur Briec par la loi du 25 mai 1893, et la commune de Landudal, également sur Briec, par la loi du 8 juillet 1901. La commune d'Édern (canton de Pleyben) fut rattachée au canton de Briec par la loi du 9 décembre 1924.
    Briec et Langolen relevaient de la sénéchaussée de Quimper. Les juridictions seigneuriales étaient les suivantes :
    La Roche et Laz : Cette seigneurie venait au troisième rang des ménéants de la cour royale. Elle s'étendait sur Laz et sa trêve de Saint-Goazec, sur Trégourez, et sur une notable partie de Briec et de Coray. La justice était rendue alternativement à Laz et à Briec. Les magistrats de Laz étaient les mêmes que ceux de La Roche.
    Quistinic : Le nom s'est francisé au XVIIe siècle, devenant La Châtaigneraie. Le ressort s'étendait sur Briec et ses trèves. Aux plaids généraux du 12 mai 1732, six notaires avaient été appelés.
    Les Salles et Guellevain : Les audiences se tenaient à Briec ; le ressort s'étendait sur Briec et ses trèves.
    En l'an XI, un seul notaire exerçait dans le canton de Briec ; une seconde étude y fut créée l'année suivante. Une ordonnance du 15 novembre 1824 fixa à deux le nombre des études du canton, toutes deux au chef-lieu.


    Mots-clé lieu : Briec (Finistère ; canton)
  • Étude de Me François Créachcadic, notaire à Briec  (4 E 21 - an XIII-1941)
  • Étude de Me Julien Marie Thomas, sieur des Tourelles, notaire à Briec  (4 E 22 - 1752-1941)
  • Divers notaires du canton de Briec  (4 E 23 - 1605-1788)